Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Dim 25 Fév - 21:56
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
C’était lassant. Pas qu’il en voulait particulièrement à sa situation, en réalité. Pas qu’il rêvait de marcher toutes les nuits, pas qu’il espérait sans relâche, mais, ça restait lassant. Terriblement lassant. Au bout d’un certain laps de temps, c’en devenait ennuyant. La chaise roulante, d’abord, puis cette sensation de regarder le monde d’en dessous. Et pour finir, l’attitude des gens. Soit trop inquiets, soit préférant doucement s’éloigner d’un handicapé moteur, par gêne, ou, parce qu’il était devenu trop encombrant. Son entourage était devenu terriblement ennuyant. Et lui était devenu ce genre de personne qui soupirait continuellement. Il se baladait souvent dans l’hôpital, quand il devait y rester. C’était un plutôt bon établissement, cette structure, presque chaque patient ‘récurant’ était suivi plus ou moins suivi par un psychiatre qui s’assurait que tout allait bien, et qui essayait parfois de, créer des liens, entre les patients. Jacob lui avait dit maintes et maintes fois qu’il n’avait besoin ni d’aide, ni d’amis, mais, c’était la procédure, de voir cet homme, donc bon, que pouvait-il faire d’autre. Il n’écoutait pas quand il tentait de rendre quelqu’un intéressant, énumérant de possibles points communs, le paraplégique était fermé à cette idée ; il ne verrait personne. Le monde l’ennuyait, et c’était pas prêt de changer ; surtout pas dans les murs d’un hôpital.

Et pourtant, il l’avait croisé, lui. Il ne connaissait pas son nom, mais il l’avait intrigué, dès le premier regard. Jacob sentait… Quelque chose. Son instinct sûrement. Instinct de quoi ? Bonne question. Ils partageaient la même salle d’attente pour le même psychiatre, mais la consultation de l’autre semblait bien plus longue. Une fois, il avait fait tombé une boisson prise au distributeur, et Jacob, plus près du sol que lui, le lui avait ramassé. Et l’autre l’avait reprise avec, une certaine précaution. Il avait mit un certain temps à saisir la bouteille à l’endroit où il était sur de ne pas toucher la main de l’handicapé moteur. Ce dernier l’avait remarqué. Ca l’avait intrigué. Le soir même, il en parlait à ce fameux psychiatre, qui après description physique, lui donna son nom ; et si la plupart des informations étaient secret médical, il avait déclaré que ce serait peut-être bénéfique pour lui de voir du monde, mais qu’il fallait éviter de… trop s’approcher. Jacob avait trouvé ça intéressant.

Le lendemain, le chinois se retrouva ‘comme par hasard’  – bah ça alors – dans la même salle d’attente, encore une fois. « Peut-être que depuis le temps qu’on est tous les deux au même endroit, au même moment, on devrait parler. » Comment débuter une conversation. « Ca ferait au moins plaisir à Docteur Kang. » Laissant un silence, il ne regardait même pas l’autre homme. « Je m’appelle Jacob. Et toi ? » Comme s’il ne connaissait pas déjà son nom.
(c) AMIANTE
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Lun 26 Fév - 17:08
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

Il fixait un point dans le vide, ne voulant penser à rien, penser c'était fatal, horrible pour lui, penser c'était la fin, se souvenir, encore pire. Alors il fixait ce point, laissant son esprit se focaliser, se concentrer la dessus, pour ne pas être perturbé par autre chose, par ses pensées néfastes. Lui qui pourtant était un enfant plutôt joyeux, totalement gâté, et chéri par ses parents qu'il aimait plus que tout, on avait l'impression qu'il était en train de mourir éveillé assis sur cette chaise dans cette salle d'attente en train de regarder dans le vide. Il ne bougeait pas, à se demander même si il respirait, mais on pouvait bien voir sa poitrine se soulever légèrement de manière régulière. Il ne regardait personne, il ne parlait à personne, il ne le voulait pas, il voulait rester le plus loin des gens possible. Il ne voulait pas les voir, ni leur parler, et encore moins les toucher. Les seules personnes qu'il acceptait encore dans son entourage c'était ses parents, et encore des fois, il avait des moments de rejets lors de ses crises, crises de panique, d'angoisse. Il ne supportait plus le contact, le contact avec les gens, et le contact des gens. Déjà que de base, c'était plutôt quelqu'un de renfermé, qui était toujours seul à l'école, la c'était bien pire, un tout autre niveau, bien plus grave.

Alors il attendait seul, dans un coin de la salle d'attente, attendant son tour, attendant le psychiatre qu'il était obligé d'aller voir, qui l'obligeait à se souvenir, à se rappeler, à parler. Et comme d'habitude il pensait qu'il allait attendre son tour tout seul, comme il voulait le faire mais quelqu'un en avait sensiblement décidé autrement et sa prise de parole soudaine le fit sursauter, et se recroqueviller un peu plus sur le lui même, s'éloignant par réflexe. Son regard quitta son point fixe pour descendre sur la personne qui venait de lui adresser la parole. Ah. Il le connaissait. Du moins de rapidement de vu. Comme il venait de le dire ils se trouvaient toujours dans la même salle d'attente. Il ne savait pas trop quoi lui répondre, il n'avait pas vraiment envie de parler, il ne savait pas comment se comporter avec les gens, il n'avait jamais vraiment su, encore moins maintenant, mais il n'était pas non plus assez confiant et méchant pour l'envoyer balader. Alors il se contenta de hocher la tête plusieurs fois pour lui montrer son accord, comme un enfant. « Je... suis Ayno. » Sa voix était toute basse. Il remonta ses jambes sur sa chaise et les entoura de ses bras, tout en posant son menton sur ses genoux. Encore une fois, comme un enfant mais aussi pour se protéger de manière inconsciente. « Je suis désolé... Je ne sais pas trop comment... engager la conversation... » Et ça lui donnait envie de pleurer, il en avait d'ailleurs, les yeux tout brillants. « Je... ne suis... pas trop doué pour ça. » Et il ne le sera sans doute jamais.  


••••

by Wiise
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Lun 26 Fév - 22:09
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Il eu du mal à l’entendre tant sa voix était basse. On avait dit qu’il chuchotait, ou que ses cordes vocales étaient brisées. Mais Jacob l’écoutait attentivement, alors il comprit ses mots. Il le regarda cette fois ci, il le vit remonter ses genoux, et il pensa quelques instants qu’il avait vraiment l’air d’un enfant. Avait-il déjà grandit, puis est redevenu ainsi ? Ou n’avait-il jamais pu s’épanouir ? Il ne savait pas. Jacob ne poserait pas la question. Il le regardait doucement, d’un regard léger – ne voulant pas donner l’impression d’être insistant. Même lui pouvait être plus ou moins doux quand il voyait qu’il le fallait. Naturellement, bien sur. Jacob ne se forçait pas pour les autres. Fallait pas trop lui en demander. Avec ce même ton, Ayno continua de parler, à la grande surprise de Jacob, qui s’attendait à ce que le silence s’installe déjà. Peut-être qu’il ne savait pas comment lancer une conversation, mais il faisait au moins l’effort de le préciser, c’était agréable. « Ne t’en fais pas, moi, si. Enfin, à peu près » Il ne savait pas si c’était rassurant, mais, il le dit. « Et puis, ça s’apprend, la conversation. » Il lui sourit. Un petit rictus en coin, présent tout de même.

« Je peux savoir pourquoi tu es ici ? Tu peux ne pas le dire, si tu veux pas. Ou tu peux ne, pas tout me dire. » C’était la question la plus logique pour un hôpital, après tout ; peut-être moins dans une salle d’attente d’un psychiatre. D’où la précision comme quoi il pouvait ne pas en parler. Après, il pouvait être un patient ‘ordinaire’ qu’on conduisait chez un psychiatre par précaution. Mais bon, il n’était pas sur, vu son attitude. Il commença, pour le mettre en confiance, un minimum. « Moi, j’ai forcé sur la rééducation. Je suis paraplégique depuis quelques mois, j’ai à peine commencé, mais c’était trop tôt, du coup j’suis de retour ici. Comme quoi, internet n’a pas toujours raison. On m’envoie ici parce qu’on a peur que je tente de me suicider. » Il leva les sourcils sur cette dernière phrase parce que c’était stupide, il le leur avait dit, que l’envie était partie. C’était ce qu’il choisissait de partager. Le reste était un peu trop, choquant ? Pas qu’il en avait honte, ou qu’il n’assumait pas. Juste qu’il jugeait pas ça accessible à toute sorte de personne, ce genre d’histoire. Ayno avait l’air d’un enfant effrayé, et lui n’avait pas envie de l’effrayer encore plus.
(c) AMIANTE


morte:
pas sur qu'il le mette à l'aise comme ça mais, eh, c'est Jacob ok, il est pas forcément doué pour ça /pan
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Mar 27 Fév - 3:14
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

La tête posée sur ses genoux, il ressemblait vraiment à un enfant, un enfant perdu. Perdu il l'était sans doute oui, un enfant aussi, il n'avait jamais vraiment grandi, il était toujours resté un gamin dans l'âme, et depuis les événements c'était pire, comme pour se protéger, se voiler la face, mais ce n'était surtout qu'une façade. Son attitude enfantine n'était pas vraiment de sa faute mais plutôt de celle de ses parents, ils l'avaient trop protégé. Mais est ce qu'on pouvait leur en vouloir d'avoir couvé leur enfant comme si il était la 8e merveille du monde ? De le protéger contre tout, et de lui mentir sur à quel point le monde pouvait être cruel ? De le gâter à n'en plus pouvoir ? On ne pouvait pas non, on pouvait juste leur reprocher de s'y être pris de la mauvaise manière. Parce que qu'il avait du apprendre à ses dépends, contre sa volonté, à quel point la vie pouvait être horrible et infâme, de la pire façon qu'il soit.

Aux yeux d'Ayno, Jacob était un inconnu, et un inconnu pouvait être dangereux, un inconnu pouvait lui faire du mal, mais pourtant, il avait tout de même décidé de continuer la conversation, parce que ça faisait un moment qu'il le voyait attendre au même endroit que lui, puis ici rien ne pouvait lui arriver n'est ce pas ? Et sa voix, il aimait sa voix, sa voix le mettait étonnamment en confiance. Il aurait pu se dire que dans le pire des cas il n'aurait cas crier, mais la dernière il avait beau avoir crier, ça n'avait rien servi à rien... Il secoua discrètement la tête, voulant chasser ces pensées noires et donna un petit sourire à Jacob quand il lui répondit. « Alors je veux bien apprendre... avec toi... »

Mais son sourire timide disparu immédiatement à la question qui suivit. Cette question faisait remonter des souvenirs désagréables, et il se mit légèrement à trembler. Au fond il ne cachait pas vraiment ce qui lui était arrivé, il avait juste du mal à en parler, il n'aimait pas se souvenir, il n'aimait pas du tout se rappeler. Ça l'avait traumatisé. Et il ne pouvait pas s'empêcher de mal réagir quand il y en pensait. C'était comme un mécanisme de défense, pour lui dire de ne pas y penser. Et Jacob du sentir son trouble parce qu'il continua de parler et Ayno se calma au son de voix. Il aimait vraiment sa voix. Il écouta attentivement l'histoire du paraplégique. « Tes jambes... » murmura t-il. Il ne savait pas pourquoi, il se sentait triste. « Tu... pourras remarcher ? » Il était étonné qu'il lui dise tout ça alors que c'était la première fois qu'il se parlait. « Tu en parles si...facilement. Ça ne te dérange pas de dire tout ça à un inconnu comme moi ? » Il était curieux, mais il espérait bien aussi lui faire oublier la question qu'il lui avait d'abord posé. Peut être qu'il répondrait... Plus tard.



••••

by Wiise
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Mar 27 Fév - 5:22
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Il a vu son sourire disparaître. Il a prit le risque d’aller en terrain miné, et avait fait un mauvais pas. Tant pis. Il enchaîna, l’air de rien, avec un peu de chance, il pourra le faire penser à autre chose, ou juste lui faire entendre qu’il n’était pas le seul à avoir vécu quelque chose, qu’importe ce que ça peut être. On n’est jamais totalement seul, dans la salle d’attente d’un psychiatre. Mais si la solidarité humaine était si belles, il n’y aurait peut-être même pas besoin de psychiatres. Qu’importe, aujourd’hui, il prenait l’initiative. Il parlait normalement, parlant sans la moindre trace de gène, de mystère, de tristesse ou autre. Il racontait ça comme on racontait qu’il faisait beau samedi soir dernier et que c’était plutôt agréable de prendre l’air au parc cette fois ci. Il ne laissa pas l’impression de le voir trembler, mais il le vit. Il allait définitivement voir le psychiatre pour autre chose que par ‘simple mesure de sécurité’. A la manière dont il tremblait rien qu’à la question de Jacob, il supposait un traumatisme. Quelque chose comme ça. Arf, pauvre enfant. Enfant ? Non, à vue d’oeil, il devait avoir à peu près son âge, être ne serait-ce qu’un peu plus jeune.

Il fut satisfait de voir qu’avec ses paroles, Ayno avait reprit son calme pour finalement reprendre la conversation. « Je ne sais pas. Il y a des chances. Mais elles peuvent disparaître. » C’est ce qu’on lui avait dit. S’il forçait trop, ou si on lui ratait quelque chose, ou simplement si son corps ne le supportait pas, il resterait assit toute sa vie. C’était d’un ennui, arf. Il ne fut pas vraiment étonné des prochaines paroles de son compagnon. C’est vrai qu’il exposait sa vie sans aucune gène, honte, ou secrets. Enfin, s’il y en avait pour le moment, c’est juste parce qu’il trouvait Ayno trop instable pour lui en parler. Ca aurait été qu’un blessé physique qui lui aurait demandé, il aurait tout dit. « Hm, non. Je ne pense pas qu’on devrait avoir honte de ce genre de choses. Ca arrive, ça peut arriver à n’importe qui, et pas de bol, c’est tombé ici. Ce serait stupide d’avoir honte de ces choses. Ca arrive, c’est tout. » Dans son cas personnel, il pourrait penser que c’est de sa propre faute s’il était qu’à moitié fonctionnel, mais, il ne l’entendait pas comme ça. Il haussait les épaules et disait que ‘c’était simplement la vie’. « Je parle sûrement un peu trop facilement de mon handicap pour certains. Mais assumer ce qu’il se passe et ce qu’il s’est passé c’est je pense la seule façon de passer à autre chose. On pourrait dire qu’oublier aussi, mais, » il ricane légèrement, « ça va être dur dans mon cas d’oublier. Et puis je ne pense pas que ce soit une solution. » Il parlait beaucoup. Il n’était pas tout le temps comme ça, mais, Ayno apparemment n’était pas du genre à être bavard, donc, il se laissait aller aux monologues.
(c) AMIANTE
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Mar 27 Fév - 22:04
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

Jacob semblait être le total opposé d'Ayno. Beaucoup plus ouvert, plus bavard, beaucoup plus tout simplement. Il se sentait un peu décalé à côté, tout petit, totalement gamin avec sa position, et sa façon de parler. Mais gamin, c'était ce qu'il était après tout. Ça le mettait mal à l'aise, tout comme à l'aise. C'était plutôt étrange comme sensation. Ayno se disait qu'il était plutôt content qu'il soit venu lui parler, ça le changeait un peu de sa solitude lorsqu'il attendait son tour pour son rendez vous, puis ça lui changerait les idées aussi, lui permettrait de ne pas penser à... à tout ça. Enfin c'était ce qu'il croyait jusqu'à ce que Jacob pose cette question en particulier. Il aurait du s'y attendre, après tout c'était une question de base, mais il aurait préféré ne pas l'entendre, parce que ça faisait remonter les souvenirs, et que ça lui donnait la nausée, le teint blanc, le corps tremblant, comme à chaque fois qu'il y pensait, qu'il se rappelait. Alors il se concentra sur autre chose, son point d'accroche ce n'était plus un point invisible dans le vide mais la voix de Jacob maintenant. Il l'écoutait attentivement, pour oublier ses souvenirs.

« J'espère que tu pourras alors » Lui souhaita t-il avec le sourire, il lui souhaitait vraiment, il n'avait pas l'air d'être le genre de personne qui supporterait d'être assis jusqu'à la fin de sa vie. « Je... ne pense pas avoir honte, je crois... » Il ne savait pas trop. Il avait honte de l'acte en lui même, il avait honte de lui même qui n'avait pu rien faire, il avait du mal à admettre que tout ça était arrivé, à comprendre que tout ce qui lui était arrivé n'était pas de sa faute. Chose qu'il pensait si fort au début, mais à force d'en parler avec son psychiatre, il arrivait petit à petit à lui faire entrer dans la tête qu'il n'était en rien fautif, malgré ce qu'ils lui avaient dit, ce qu'[i]ils[/ils] avaient sous entendu. « C'est... surtout difficile... d'en parler...hm d'accepter. » Oui d'accepter qu'effectivement, ça s'était véritablement passé, que ce n'était pas juste un cauchemar, qu'il n'avait rien imaginé. Accepter et lui faire face. « Et de le dire à voix haute. » Rien que d'y penser lui faisait mal. « Je trouve ça... bien moi, de pouvoir en parler facilement. » Il ne pouvait que l'envier, de faire face à tout ça, de tout accepter, de voir la vérité en face et de tout assumer. « J'aimerai bien moi aussi... ou bien oublier... mais je ne pense pas pouvoir non plus. » Il rigola doucement d'un air penaud. Il ne pourra jamais oublier non. C'était impossible. C'était marqué sur sa chair comme dans son esprit.



••••

by Wiise
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Jeu 1 Mar - 1:10
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob ne s’était pas arrêté malgré la timidité de l’autre jeune homme. Il avait l’habitude de trouver le monde entier ennuyant, à quelques rares exceptions, donc ça ne le dérangeait pas de parler seul pendant un moment, ce n’était pas comme s’il en attendait de qui que ce soit. Pourtant, ce n’était pas désagréable, ce dialogue. Il n’est pas forcément bavard, en réalité, le chinois. Disons qu’être avec quelqu’un qui ne parlait pas le rendait comme ça, mais sinon, il n’est pas du genre à monologuer trop longtemps ; il n’empêche que quand il exprime ses idées, il aime qu’on ne le contredise pas et qu’on ne lui coupe pas la parole. Ayno ne faisait ni l’un ni l’autre. C’était un bon gars. Qui lui souhaita de remarcher, avec le sourire. Il avait un sourire magnifique, vraiment. Jacob se fit la réflexion intérieurement que ce serait sympa de le voir un peu plus souvent. Il lui sourit en retour, pour la peine. Et continua de sourire. « C’est un début. » Quand il avoua ne pas penser avoir honte. Il y avait certes le mot ‘penser’, mais, c’était un bon début c’est vrai. Il l’écouta continuer à parler, à tenter de s’expliquer. « Je dois avouer que je n’ai jamais eu ce soucis. Je n’ai pas besoin de le dire à voix haute, les gens comprennent en me voyant. » Difficile de cacher un handicap physique. « Ils ne me regardent jamais bien souvent, d’ailleurs. » Il en soupira, mais sourire aux lèvres, qui montrait bien qu’il trouvait l’idée d’être gêné par ça stupide. Comme si, regarder moins longtemps ses jambes, tenter de les oublier, allaient les lui faire oublier. Bref. Stupide. « Sinon, ça viendra peut-être avec le temps ? Dans tous les cas, tu surmonteras ça. Tu ne l’oublieras pas, c’est sur, il y a des chances que deux trois douzaines de neurones bossent encore avec ça jusqu’à la fin de ta vie. Mais dis toi que des neurones, tu en as à peu près 90 milliards. » Il le regarda quelques secondes d’un air sérieux, puis détourna le regard en pouffant légèrement de rire. « Je devrais vraiment arrêter de lire les bouquins sur l’anatomie que me passe mon médecin, si c’est pour ressortir des trucs tout pétés comme ça. »
(c) AMIANTE
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Ven 2 Mar - 17:36
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

Parler avec Jacob, ça avait quelque chose d'apaisant, comme si lui parler était simple, comme si il pouvait tout lui confier sans avoir peur, sans tabou, sans honte, comme si parler avec lui lui faisait tout oublier, comme si il était tout blanc et pur. Mais il savait que c'était faux, que ce n'était qu'une illusion et qu'il ne pourrait pas en parler si facilement mais si il en avait cette impression aux côtés de Jacob. La vérité était là, les mots étaient difficiles à sortir de sa bouche, surtout avec un inconnu, son histoire n'était pas simple, ni joyeuse, encore moins envieuse. Tout comme celle de Jacob. Mais c'était encore différent. Il fronça les sourcils aux paroles du jeune homme, ne comprenant pas vraiment pourquoi les gens ne le regarderaient pas longtemps. A cause de ses jambes et de son fauteuil ? Mais... « C'est stupide... je trouve...de leur part » Lui il n'avait aucun mal à le regarder. Puis c'était dommage, dommage pour eux, parce qu'il fallait se l'avouer, Jacob était plus qu'agréable à regarder.

Il laissa un éclat de rire s'échapper de sa bouche quand il entendit l'explication de Jacob sur les neurones. « Je me coucherai moins bête ce soir. » ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ri de cette manière, qu'il ne s'était pas senti aussi bien, aussi heureux, peut être pas heureux mais plutôt décontracté, détendu. Ça faisait du bien.

Puis il écarquilla les yeux, sous le coup d'une révélation. Il était bête. Il déplia ses jambes. Pourquoi il n'y avait pas pensé plutôt. Lui aussi on pouvait comprendre ce qu'il lui était arrivé en le voyant, bon d'accord c'était caché sous son t-shirt et son pantalon, et tout ne serait pas clair mais c'était déjà. Il était fier de lui sur ce coup là -et surtout stupide, très stupide et gamin, et je veux le frapper un peu- Alors il commença à soulever les bords de son t-shirt dévoilant un bout de son ventre, un sourire mi content, mi triste sur les lèvres. « Vu que...moi je peux comprendre en te voyant...c'est plus juste que tu comprennes en me voyant aussi... et c'est plus simple pour moi aussi. » Inconscient et stupide voilà ce qu'il était. Il releva totalement son t-shirt, au milieu de la salle d'attente, sans gêne, ou si, ses mains tremblaient légèrement. Sur sa peau blanche, on avait droit à une véritable peinture, aussi aléatoire qu'une toile de Kandinsky, pourvu d'hématomes bleus, violets et jaunes, marque de coup, mais aussi de griffures et de morsures plus ou moins profondes et il en passait. Son corps n'avait plus une parcelle totalement blanche. Et il savait, on lui avait dit, qu'il en garderait certaines cicatrices. Il baissa tout de même rapidement son t-shirt. « On est un peu... pareil toi et moi... On peut comprendre, quand... on nous voit. » Ses lèvres étaient légèrement tremblantes, tout comme son corps. Mais il était content de l'avoir fait.


••••

by Wiise
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Sam 3 Mar - 15:20
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
C’était stupide, oui. Les gens n’étaient souvent pas très à l’aise avec les handicapés. Il agissent comme si on les accusait soudain de savoir marcher, ce qui n’était bien évidemment pas le cas. Jacob était en quelques sortes responsable de sa situation, donc, comment dire ça l’énervait ? Kind of. Ca le laissait, si on devait choisir un terme exact. Ne plus marcher était une chose déjà bien assez ennuyante, subir la pression sociale n’arrangeait en rien sa situation. Bref, une source de soupirs, encore. Il était content de voir dans le regard d’Ayno aucune forme de gêne ou autre. Même dans un hôpital, c’était pas aussi fréquent que ça, malheureusement, de voir des yeux innocents.

Mais ces yeux innocents cachaient quelque chose, visiblement. Jacob fronça doucement les sourcils quand Ayno commença a relever son haut. Il doit avouer ne pas s’être attendu à cette initiative, pas venant de quelqu’un comme lui, semblant si timide. Peut-être avait-il réussi à le mettre à l’aise, au moins d’une certaine manière. Ca semblait être le cas, presque, en quelques sortes. Se dévoiler comme ça était une chose. Dévoiler ces traces, aussi. S’il n’était pas du genre à être choqué, son visage trahissait une expression grave. « Je vois. » C’était quelque peu impressionnant, dans le mauvais sens du terme évidemment, de voir autant de marques sur un corps aussi frêle. « On comprend les actes, sans l’histoire autour. » C’est vrai, lui aussi n’avait raconté que ce qui l’amenait  à l’hôpital, pas ce qui l’avait amené à la paraplégie. Mais il n’en demandait rien. Il soulignait juste ça. Il s’y attendait, à quelque chose de grave, après tout, on n’était pas n’importe où ici, il était rare de trouver un corps dénué de quelques sortes de séquelles dans les murs de cet établissement. Pourtant, c’est vrai que celui là était à un niveau… Jacob détaillait d’un regard faussement distrait chacune des marques, lui non plus, n’éprouvait aucune gêne. Commençant par le bas, remontant doucement. Puis releva les yeux vers le visage d’Ayno. « On est un peu pareil, si on ne regarde que ça. » Alors que, lui, c’était choisi. Il avait longuement réfléchi et calculé son destin. Il s’était juste loupé dans ses prévisions. « Mais tu sembles être un enfant qui n’a pas eu de chance. Disons que je suis un peu différent de cette idée là. » Il lui sourit encore une fois. D'un rictus qui cachait bien des choses.
(c) AMIANTE
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Dim 4 Mar - 18:24
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

Il était fier de lui. Certes il était timide, et gamin, mais seulement sur certaine chose, il n'était pas timide quand il s'agissait de son corps et de ce qui lui était arrivé, au contraire, pour lui c'était une effroyable réalité qui le forçait à devenir adulte et il n'aimait pas ça. Il détestait vraiment ça. Il sentait de la pitié, du dégoût aussi parfois, et il ne le supportait pas, ça ne faisait que lui faire prendre conscience des choses. Mais en soulevant son t-shirt, sous les yeux attentifs de Jacob, il ne s'était pas senti adulte, il s'était juste senti comme un gosse à qui il était arrivé quelque chose d'horrible et de malheureux mais sans pitié dans les yeux. Et il préférait ça comme ça. Alors il était heureux d'avoir pu soulever son t-shirt et partager un peu de son histoire avec Jacob, comme il l'avait fais avec lui. C'était il le disait, on comprend les actes, sans l'histoire autour et c'était plus que suffisant pour aujourd'hui, le reste viendrait plus ta – Plus tard ? Est ce qu'il y aurait un plus tard ? Ils se reverraient n'est ce pas ? Après tout, ils étaient toujours au même endroit mais, et après ? Bizarrement ça lui serait le cœur de penser à l'idée qu'il ne pourrait plus jamais le revoir. Il l'aimait bien Jacob, c'était simple de parler avec lui et sa présence était agréable. Il pourrait très bien être son tout premier ami. Parce que les amis, il n'en avait jamais vraiment eu, il était toujours seul à l'école et quand il n'était pas seul c'était... Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale. Mieux valait éviter de passer à ça.

Les paroles de Jacob éveillèrent sa curiosité et il fit la moue. Il reprit sa position précédente, remontant ses genoux sous son menton. Il aimerait bien lui demander en quoi ils étaient différents, mais il n'osait pas, il aurait l'impression de dépasser la ligne alors il préféra dire « Je ne suis pas un enfant d'accord. » Accentuant sa moue, de manière à le rendre très crédible.

« Dis Jacob... » Il se mordilla la lèvre, hésitant à poser sa question. « Ça ne te dégoûte pas ? » Ce n'était peut être pas très clair, mais il espérait qu'il comprenne, qu'il parlait de lui, de ses marques, de ce qu'il s'était passé.  


••••

by Wiise
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Lun 5 Mar - 19:59
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Il rigola doucement quand Ayno nia le fait d’être un enfant. Evidemment, qu’il en était un. Ce serait même amusant de voir à quel point, malgré un âge qui ne semblait pas différer tant que ça, lui et Jacob semblaient si drastiquement différents, dans leur façon d’être. Il en était conscient, Jacob, il l’était sûrement d’une certaine manière dès qu’il a vu le plus jeune. Sa façon d’être, de se tenir, de parler, de trembler, de sourire, tout était différent, témoignant d’une innocence qui, même si sûrement souillée par les coups et meurtrie par ce qui semblait être de la peur, restait là. Il était toujours semblable à un enfant, et c’était pas plus mal. Peut-être que si, en réalité, ça sous entendait encore qu’il était fragile, qu’il n’avait pas apprit encore, qu’il était un enfant traumatisé et non pas un adulte blessé, qu’il se relèvera sûrement, mais avec la même innocence qui pouvait se montrer nocive. Mais, ça lui plaisait, en quelques sortes, à Jacob. Il aurait trouvé ça triste qu’un enfant pareil devienne adulte. Et s’il y avait un problème… S’il y avait un problème, il le protégera. Attendez, depuis quand commençait-il à penser comme ça ? Et puis, c’était stupide. Il n’était pas en état.

Il fit s’envoler des pensées devenant désagréables pour se concentrer sur Ayno qui avait prononcé son nom. Et la question qui s’en suivit. Il en fronça les sourcils d’abord, puis ricana doucement. Il ne voulait pas se montrer moqueur, il trouvait ça juste adorable, un peu, c’était vraiment un enfant. « Je devrais même pas te répondre, tant c’est idiot, comme question. » Il leva les sourcils, prit l’air qui voulait dire « c’est évident attends », avant de se remettre à parler. « Je trouve ça moche. Que quelqu’un comme toi aie prit aussi cher. » Alors que lui qui aurait dû mourir se retrouve là comme un con en fauteuil roulant. « Mais si on parle de toi, en temps que personne, si on parle du gars qui s’appelle Ayno et seulement de lui, je ne trouve rien repoussant. Ni son visage, ni ses cicatrices, ni son comportement de gamin, ni même ses questions stupides. »
(c) AMIANTE
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

le Mer 7 Mar - 23:11
We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again
Jacob & Ayno
••••

La question était pour Jacob, qu'elle était pour lui même. Il ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait quand il se regardait dans le miroir, quand il voyait ce corps, son corps si difforme, si mal en point. Le reflet du miroir lui renvoyait tout à la figure, droit dans les yeux, chaque blessures, chaque morsures, chaque suçons et il ne savait pas quoi d'autre. C'était peut être pour ça qu'il n'aimait plus vraiment se regarder dedans, parce qu'il n'aimait pas ce qu'il voyait, il n'aimait pas se rappeler, que son corps lui rappelle. Il savait qu'il ne devait pas être dégoûté par son corps, on lui avait suffisamment répété. Mais c'était bien plus facile à dire qu'à faire, parce qu'il se sentait sale et parfois dans ses cauchemars il avait encore l'impression de sentir leur mains poisseuses parcourir son corps. Tout ça lui donnait la nausée. Et il en était aussi venu à ne plus supporter le contact des autres, parce que leur touché ne faisait que lui rappeler le leur, il n'arrivait pas à le dissocier. Mais aussi parce qu'il se sentait trop sale pour toucher quelqu'un. Tout ça n'était qu'un cercle vicieux qui ne semblait pas avoir de fin.

Quand il posa la question, il se recroquevilla un peu plus, comme apeuré par la réponse qu'allait bien pouvoir lui donner Jacob. Sans qu'il ne sache pourquoi, ce qu'il pensait de lui avait de l'importance. Et son cœur se mit à battre un peu plus vite, appréhendant, scrutant le jeune homme du regard, pendu à ses lèvres. Et les mots qui en sortirent ne fit que lui donner du baumes au cœur, en accélérant un peu plus les battements mais pour une toute autre raison cette fois ci. Il lui donna son plus grand sourire et desserra sa prise autour de ses jambes avant de lancer un grand merci qui résonna dans la salle. Puis la porte de son psychiatre s'ouvrit pour l'appeler et lui annoncer que c'était son tour. Il se releva et tourna la tête vers Jacob. « A plus tard Jacob. » tout sourire, en agitant sa main comme un gamin heureux. Ce à plus tard qui signifiait bien qu'il comptait le revoir et lui reparler.

••••

by Wiise
Contenu sponsorisé

Re: We've been lost in the flame, but we will rise from the ashes again [Jacob x Ayno]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum