Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Dim 25 Fév - 19:10
Jumin & Zen

       

Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas touché à une voiture. En même temps, quel genre de personnes conduiraient encore quand il payait un chauffeur déjà pour chacun de ses déplacements. Eh bien, écoutez, Han Jumin. Dans… ce genre de situations, sûrement. D’une conduite maladroite heureusement doublée d’une chance assez grande pour lui éviter l’accident. Toujours ce calme olympien pourtant. Quoique. Presque. Evidemment, la même tête peu expressive, le même regard sérieux, cette concentration sur la route, et rien d’autre. Presque, rien d’autre. La raison de sa prise du volant, peut-être. Un peu. Juste ; un peu. Il connaissait le chemin par coeur. Il ne l’avait fait qu’une fois, il y a longtemps, d’ailleurs. Il avait rarement eu de raisons à faire ce trajet là. Aujourd’hui, il en avait une bonne. Aucune hésitation dans ses yeux, sauf peut-être sur l’utilité des clignotants restant inutilisés pas un peu trop de monde. Déjà que conduire en Corée, c’était quelque chose, ce serait sympa de ne pas en rajouter. Qu’importe. Il réussit tant bien que mal à arriver sain et sauf, à toquer devant le modeste appartement où il logeait. Où il logeait avec elle, d’ailleurs. Ce fut cette dernière qui ouvrit. Ne trahissant rien de ce qu’il pouvait penser d’elle pour le moment, gardant la même tête impassible, il demanda à passer. « Excuse moi, je dois voir Zen. » Sans même la saluer, ni même entendre ce qu’elle avait à dire, il pénétra dans l’appartement de celui qui était censé le détester.

Ce ne fut pas dur, de le trouver, l’appartement étant petit – minuscule, même, à titre de comparaison avec le domicile de Jumin – et l’idole était visiblement juste dans un fauteuil du salon. Jumin le remarqua dès le premier coup d’oeil, le changement dans les yeux du plus jeune était flagrant. Evidemment, que ça n’allait pas. Ses pupilles d’un doux écarlate avaient perdu de leur éclat. Les sourcils de Jumin se froncèrent au millimètre, si légèrement en fait que c’était difficile à percevoir. Un mois déjà que Zen avait avoué laisser tout tomber. Il avait laissé passer ça, Jumin, pensant à une simple crise, à un amour un peu fou, mais, il allait être capable de se ressaisir, non ? Visiblement, non. Il n’avait pas l’air prêt à se reprendre en main. Totalement abruti par un amour nocif. Un maigre ‘tss’ passa ses lèvres, cette fois ci encore trop discret, presque inaudible. Presque un mois qu’il n’avait presque plus de nouvelles. Comme si cette fille l’empêchait de parler à d’autres personnes, même sur l’application propre au RFA, Zen était devenu encore plus rare que JiHyun, c’était dire. « Zen, viens, il y a urgence. »

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Lun 26 Fév - 9:31
Jumin & Zen

       

Ça faisait combien de temps qu’il n’était pas sorti ? Il sait plus trop, peut-être une semaine ? Deux ? Ou juste quelques jours, il n’a plus vraiment la notion du temps.

Il sait pas si il a bien fait de tout laisser en plan, en vrai, d’avoir lâché tout ses projets, tout ce pourquoi il avait travaillé aussi dur pendant toutes ses années. D’avoir tout envoyé valser pour une fille. Alors d’accord, il l’aime -il crois- et si elle lui disait que c’était pour le mieux comme ça, c’était sûrement vrai, mais voilà, il commençait à s’ennuyer ?

Il ne prenait plus de selfie, ne passait plus sur le messenger de la RFA, il restait chez lui, avec elle dans les bras, à euh... ne presque rien faire ? C’était lassant, vraiment.

Là, il était sur son canapé en train de jouer à candy crush -parce qu’on passe le temps comme on peut- quand on vient toquer un peut trop fort à sa porte. « J’veux voir personne... » Il était trop fatigué d’avoir à s’expliquer devant les managers, les producteurs et les fans. Il ne voulait plus rien faire d’autre qu’être sur son canapé avec de la bière -et en parlant de ça, il n’en avait même plus, il était peut-être temps d’aller faire les courses mais c’était tellement loin... Hyun Ryu, sept ans et demi, pour vous servir.

C’est elle qui va ouvrir du coup, mais avant même qu’elle ne puisse dire quoique ce soit, on l’écarte du chemin sans cérémonie -Han Jumin. Bien sûr. Zen n’avait même pas envie de se prendre la tête avec lui, et Dieu savait que c’était pourtant l’un de ses passes temps préféré, juste après rappeler au monde qu’il était vraiment trop beau et que ça devrait être illégal. Enfin, ‘trop beau’, peut-être pas en ce moment. Comprenez, il était toujours à couper le souffle -on parle de Zen quand même- il manquait juste ce petit truc, cette petite étincelle dans ses yeux... Yeux qu’il lève sur l’intrus. « Zen, viens, on a une urgence. »

Les yeux du plus jeune s’écarquillent de surprise. « Hein, quoi ? » Pourquoi il n’était pas au courant déjà ? Peut-être parce qu’il avait mute la conversation RFA. « Il se passe quoi ? Et pourquoi on t’a envoyé toi et pas quelqu’un que j’aurais voulu voir genre Yoosung ? » Non mais sérieusement, de tout les membres c’était Trust Fund Kid qui venait le chercher ? La blague.

Zen quitte son canapé avec réticence et attrape sa veste en cuir qu’il enfile avec un soupir avant de suivre son aîné à l’extérieur. Il regarde la voiture -mal- garée devant son immeuble, puis Jumin. « Tu ne t’attends pas vraiment à ce que je monte dans cette voiture, hein ? J’ai déjà failli crever une fois dans un accident de la route, je tiens pas à retenter l’expérience. » Le respect c’était quoi ? Un truc dont Zen se passait bien.

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Lun 26 Fév - 15:45
Jumin & Zen

       

Il aurait grimacé, mais ce n’était pas dans ses habitudes. Le voir comme ça l’énervait. Dans un certain sens, au moins. Il ne savait pas trop, mais il n’aimait pas cette vision de Hyun Ryu comme ça. Il avait l’habitude de boire de la bière, il avait moins l’habitude de rester affalé sur un canapé. Le petit con qu’il connaissait bougeait un peu trop, aimait trop son travail pour laisser passer le temps sans répéter ses lignes, ou autre. Seulement voila, depuis un mois, du travail, il n’en avait plus tellement. Jumin lança un discret regard derrière, elle les observait d’un regard interrogateur qui répugnait le plus âgé. Toutes les femmes étaient comme ça, visiblement. Faussement innocentes. Il ignora la remarque cinglante de Zen. Il n’en avait strictement rien à faire, qu’il ne voulait pas le voir, mais à un point. Il ne le calcula même pas, attendant juste calmement qu’il se lève, pour finalement partir devant. Quitter la pièce, puis le domicile, sans même lancer d’au revoir à cette fille là.

Il leva un sourcil quand Zen montra sa réticence à monter dans la voiture. « Eh, j’ai su venir ici en toute sécurité, je saurais faire le chemin du retour. » Ah, c’était pas si sur, en vrai, mais, Jumin fera deux fois plus attention, avec quelqu’un qui l’accompagnerait. En réalité, ‘chemin du retour’, il ne savait pas. Il ne savait pas où aller. Il voulait juste l’éloigner de cet endroit, le plus de temps possible. « De toute façon, c’est pas comme si tu avais le choix. » Et c’était vrai. Jumin entrait déjà dans la voiture, attendant que l’autre le suive, le contact déjà en marche. « Ca ne me fait pas plaisir non plus, si ça peut te rassurer. Tu exhale une odeur de bière insupportable. » Il le regarde, en démarrant le véhicule. « Tu te laves, au moins ? » C’est une blague, évidemment. Mais comme c’est Jumin, ça ne se voit pas.  

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Lun 26 Fév - 20:44
Jumin & Zen

       

C’était carrément un mystère ça, que Jumin ai réussi à conduire de chez lui jusque chez Zen sans accrochage. C’était quand même bien connu qu’il n’était pas bon conducteur, ça devait d’ailleurs être plutôt marrant de le voir dans des autos-tamponneuses mais jamais il n’accepterait de s’adonner à cette activité de prolétaires. Vraiment pas drôles, ces riches.

« Laisse moi avoir des doutes là dessus… »  Il avait pas trop d’autres choix que de le suivre, après. « T’es sûr que tu veux pas me passer tes clés ? Je dis ça pour notre sécurité à tout les deux. » Okay, surtout la sienne, mais même si il l’avouait pas, ça le ferait quand même pas mal chier qu’il arrive un truc à monsieur le Chaebol. Il s’ennuierait trop dans sa vie si il n’avait plus personne avec qui se chamailler comme un gosse.

En secouant la tête, l’acteur ouvre la porte coté passager à s’assied à sa place, bouclant sa ceinture. « Pourquoi c’est moi qui ai la place du mort déjà ? » Trop drôle comment on surnommait la place passagère avant… Mais pas ultra rassurant, sortant quand y’avait Jumin au volant.
En roulant des yeux au ciel, Zen fait claquer sa langue contre son palais « Tsk. Je t’ai pas demandé de venir me chercher aux dernières nouvelles, t’es venu de ton plein gré. » Non mais c’était le pompom, 'Ça ne me fait pas plaisir non plus.’ « Et pour répondre à ta question, oui, je me laves, merci. » Putain ça faisait même pas cinq minutes et il le trouvait déjà insupportable.
Jumin démarre le véhicule et Zen murmure un « Oh God… » en se rendant compte que la voiture n’était même pas équipée des petites poignées pour se tenir au dessus des fenêtres. En vrai, il avait l’impression de monter dans la voiture de son gosse en sachant que celui-ci venait juste d’avoir son permis de conduire, on ne pouvait pas faire moins rassuré. « Et donc ? C’était quoi cette urgence ? » 

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Mar 27 Fév - 2:05
Jumin & Zen

       

Lui passer les clefs ? Dans son état ? Il rétorqua en haussant les sourcils, un rictus moqueur au coin des lèvres. « T’es un d’un mort vivant imbibé d’éthanol, crois moi, tu as encore plus de risques de nous tuer. » Ca le faisait rire peut-être, mais en réalité, non. Il n’aimait pas le voir comme ça. Il n’aimerait voir aucun membre du RFA comme ça, premièrement, et deuxièmement… Ca ne ressemblait pas à Zen, quoi. L’alcool, peut-être, mais que ce soit cette allure, cette inactivité, out ça, non. Il ne l’acceptait tout simplement pas. Ca le rassurait néanmoins qu’il n’ait pas perdu ses railleries habituelles à son égard. Il n’était pas arrivé en retard à ce point là. Mais il était sûr que s’il l’avait laissé plus longtemps dans les mains de cette fille, il n’aurait pas aussi bien reconnu HyunRyu que là. Ne lui demandez pas, il en était sûr, c’est tout. Elle était nocive, vraiment, d’un point de vue extérieur, c’était frappant. Surtout du point de vue de Jumin.

Il démarra la voiture, et répondit à Zen en osant détourner son regard de la route pour lui montrer un regard grave. « L’urgence ? C’est toi, l’urgence. » Mais il retourne bien vite sur le goudron devant lui, par peur de faire une erreur. Mais bon, c’est Han Jumin, des erreurs, il n’en faisait pas hm ? « On en reparlera tranquillement quand on sera arrivés, hm ? Sinon je risque de faire quelques mouvements trop brusques pour notre survie. » Sans la moindre ironie, le même ton grave et parfaitement sérieux. Il ne blaguait pas, cette histoire l’énervait. Enerver, oui, Jumin. Ou en tout cas, quelque chose du genre. Mais il n’aimait pas ça. Il avait serré les dents pendant un mois, en se disant qu’il se bougera bien un jour, non ? Qu’il se rendrait compte. Il le lui rappelait même souvent, que son offre de mannequinat était toujours valable, et tout le reste. Il avait envie de lui dire ses quatre vérités, à Zen, de lui dire à quel point il était idiot, et tout le reste. Il ne se savait pas tenir jusqu’à ce qu’ils soient arrivés. Quand la route fut plus calme, il lâcha « Oh et puis – Zen, tu es sur de ne pas voir le problème par toi même ? » les mots trahissaient une impatience que son ton monotone ne montrait pas.  

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Mar 27 Fév - 14:09
Jumin & Zen

       

« Je suis trop canon pour être un mort vivant, duh. » Imbibé d’éthanol par contre, il ne contredisait pas vraiment. Il abusait peut-être un peu sur l’alcool en ce moment, mais il avait envie de boire okay. De toute façon qu’est-ce qu’il avait à faire de ses journées à part ça ? Rien du tout. « Même en ayant un peu bu, je suis sûr de mieux conduire que toi. T’as payé pour avoir ton permis ? Ou peut-être que dans le temps, il était plus facile à réussir ? » Genre, dans le temps, comme si Jumin avait soixante-dis ans alors que non, il était juste plus vieux que Zen de quelques années.

Une fois dans la voiture, il déplie le pare soleil et s’examine dans la mini-glace parce que l’insulte du 'mort vivant‘ n’est pas très bien passée en vrai. Jumin n’a pas tord, Zen a juste l’air très fatigué, il n’a peut-être pas de cernes mais ça se voit sur ses traits. Il dormait assez pourtant, bien trop même, il était peut-être juste épuisé mentalement dans le fond. Il pose une main sur sa propre joue en soupirant. « Je me laisse trop aller niveau skin-care, va falloir que je remédie à ça… » Est-ce qu’il avait encore de la crème anti-ride ? Des masques au collagène, à l’aloe vera et aux charbon ? Il était beau de nature, okay, mais c’était pas une raison pour pas s’entretenir…

L’acteur quitte son reflet du regard -remonte le pare soleil pour ne pas être tenté par sa beauté moins étincelante que d’habitude- pour regarder le brun à sa droite. « Les yeux sur la route ouais, c’est mieux. » Hé mais Jumin avait bien trop confiance en lui pour quitter la route du regard. « C’est quoi ça ? Tu t’inquiètes pour moi ou quoi ? Seigneur j’en ai des frissons. » Des mauvais frissons hein. Enfin, c’est ce qu’il disait parce qu’en vrai, ça l’idée que Jumin puisse s’en faire un peu pour lui le touchait plus qu’il ne voudrait jamais l’admettre.

Le jeune homme soupire et s’appuie contre la vitre, regardant à l’extérieur maintenant que la route était plus calme, il avait moins peur de la conduite de Jumin. « Hm ? » Il incline le visage vers le brun, si il le connaissait moins bien, il pourrait presque croire qu’il était énervé mais non, Jumin il était au dessus de ça. « Je vois pas le problème, non ? Enfin à part que ma peau ternit à vue d’oeil et que oui, peut-être que je vais devenir un mort-vivant… En parlant de ça je regardait 'dernier train pour Busan‘ la dernière fois et waouh, faut un niveau pour jouer le zombie, j’aurais pas cru que ce soit aussi compliqué… J’aimerais trop essayé de jouer un mort-vivant un jour. » Elle était revenue, l’étincelle dans ses yeux. Il souriait même, excité comme un enfant qui parlait de sa passion, parce que ouais, la comédie c’était sa passion à lui. Mais bon, ça ne dure pas. « Ah non. J’avais oublié que j’avais arrêté ça. » 'Ça‘. Comme si c’était pas juste toute sa vie.

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Mar 27 Fév - 19:25
Jumin & Zen

       

Encore ces histoires sur sa capacité à conduire. Ce n’était pourtant pas si catastrophique, si ? Si. C’était exaspérant. Il se marqua d’un air surpris. « ...Un permis ? Ah, c’est vrai, il en faut un normalement. » Mais bon, il avait un peu peur que, comme d’habitude, on ne voit pas que c’était une blague, et après un silence, pour éviter que Zen ne sorte de la voiture en criant « jVEUX VIVRE », il reprit. « C’était une blague. Je l’ai passé du premier coup, c’est juste que je n’ai pas conduit depuis. » On rigole toujours autant avec Han Jumin. Ouaaaais.

Il le laissa parler seul sur sa peau et tout le reste. Il ne soupira pas, restant plus ou moins concentré sur la route, laissant juste le plus jeune parler seul. Jusqu’à ce qu’il fit cette remarque sur son inquiétude. C’était dur à nier, que Jumin s’était fait du soucis pour lui. Soit il avait l’air stupide en essayant de le cacher, soit il l’assumait – plus ou moins. Il choisit la deuxième option. « Tous les membres du RFA sont inquiets à ton sujet. Et mon assistante me fait une dépression nerveuse aussi. J’ai juste pris l’initiative de ne pas laisser la situation traîner. » C’était vrai, il ne mentait pas. Mais il n’en disait pas trop non plus. De quoi rester neutre. Parce que c’était Han Jumin. Il l’écouta digresser sur les films, sur le verbe ‘jouer’, et il grinça des dents en entendant ses derniers mots. « Oui, tu as arrêté. » C’était une affirmation. Jumin replia ses doigts sur le volant de la voiture. « Tu peux me rappeler pourquoi ? » Il savait très bien pourquoi. Cette histoire d’agression sexuelle, une première fille des plus insupportables, et, la deuxième, qui avait dissuadé Zen de continuer, alors que la compagnie de Jumin était grande ouverte. Ca l’agaçait doucement. Il avait envie de secouer le plus jeune, mais, avec une voiture, ça serait risqué. Ils étaient bientôt arrivés, de toute manière.  

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Mer 28 Fév - 15:26
Jumin & Zen

       

Il lui lance un regard à moitié désespéré, à moitié « t’es sérieux frère ? ». Il hurle pas à Jumin de le laisser sortir de la voiture, though, il lui laisse le temps de continuer et de finir sa ‘blague’ -si on peut vraiment appeler ça comme ça. « Conseil amical : Arrête l’humour. Vraiment. » Est-ce qu’il avait vraiment dit ‘amical’ ? Oui. Juste pour la forme, hein, n’allez pas croire qu’il se considère comme son pote ou quoi.
En vrai, il ne peut pas blâmer Jumin de ne pas avoir conduit depuis le permis, quand on avait un chauffeur, c’était bien plus simple de se laisser conduire partout. Puis Jumin était un homme occupé et Zen l’imaginait parfaitement à l’arrière de sa voiture en train de finir de revoir quelques papiers en route vers le bureau.

Cette culpabilité qui l’assaille quand il entend qu’il inquiète tout le monde, il ne s’y attendait pas. Enfin, il s’attendait à ce que ses amis s’inquiètent pour lui mais pas à ce qu’il se sente aussi mal. « Oh nan, JaeHee... » C’est vrai qu’elle était un peu sa fan #1 et elle devait pas vraiment survivre à son absence, ça ne faisait plus rien pour la distraire de sa tonne de boulot. « Tu penses que je passe m’excuser sur le messenger ? » À quel moment on demande de l’aide à Jumin ? Au niveau relationnel ? Quand on était vraiment désespéré (et peut-être stupide aussi, mais c’est la fatigue ok).

« Est-ce que tu me demandes vraiment ? » C’était bien connu, le pourquoi du comment il avait renoncé à sa carrière. « Alors déjà y’a eu ce scandale avec Echo Girl, genre tu te souviens je suis un prédateur sexuel et tout. Comme si je devais forcer une fille pour qu’elle fasse quoique ce soit avec moi... Il s’est rien passé hein, je dis juste ça comme ça. » Ça lui reste en travers de la gorge en vrai, que cette petite... cette petite garce, pour appeler un chat, un chat, se permette de lui mettre de telles accusations sur le dos quand très clairement, elle ne connait rien à la vie. Elle sait pas ce que c’est que de vraiment se faire agresser et Zen lui souhaitait bien de ne jamais le savoir. « Et y’a aussi MC, elle supportait pas trop que je sois acteur. »

Mais bon il la comprenait un peu, si c’était le contraire, que c’était elle qui était ultra médiatisée, il aurait du mal à accepter qu’autant d’autres hommes la regardent. 

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Jeu 1 Mar - 4:18
Jumin & Zen

       

La situation de Zen semblait plus agacer Jumin que le principal concerné. Peut-être parce que ce dernier avait plus l’air d’accepter. D’abandonner. Comme s’il pouvait continuer à s’enfiler des bières pendant x temps encore. Comme s’il pouvait juste se laisser aller à la paresse. Et quand ce ne sera plus possible, il fera quoi ? Sa notoriété sera perdue, il ne pourrait plus la relancer. Il sera pas grand-chose, sans passion. Il avait eu la chance de vivre d’elle, et l’avait lâchée. Jumin avait du mal à le comprendre. Et il n’aimait pas cette idée de juste présenter des excuses. Comme si ça allait arranger quelque chose, que ce soit pour JaeHee, ou Zen. « Ca ne sert à rien de t’excuser. Reprend toi en main, plutôt. » Il lança ça un peu plus froidement que d’habitude. Vu son ton naturellement distant, ça s’entendait à peine, mais, ça s’entendait si on faisait attention. Et qui pourrait ne pas faire attention à la voix grave et suave de Han Jumin ?

Il attendit qu’il finisse de lui raconter tout le pourquoi du comment il avait finit comme ça – histoire qu’il connaissait déjà, évidemment, enfin, quand même. C’était difficile de la rater, puis, ce n’était pas comme si elle saoulait le plus vieux un peu trop. « Non, je ne te demandais pas vraiment. » Qu’il daigna répondre quand il eut finit de parler. « Je n’ai rien à dire sur Echo Girl. » En fait, si, il en aurait, des choses à dire, mais elles seraient inutiles. Et ce qui est inutile n’a pas à être prononcé par Jumin. « Mais je t’avais proposé ensuite de poser pour ma compagnie. Le temps que cette histoire se calme. Je t’avais proposé mon aide pour parler à la télé, au cas où. Et Seven avait proposé de continuer ses recherches. Bref, Echo Girl est l’élément déclencheur mais pas le coeur du problème. Pourtant le coeur du problème prend bien moins de place dans ta version de l’histoire. » Il quitta la route du regard encore une fois le temps de fixer Zen d’un regard profond. « Tu vois où je veux en venir ? » MC. Il voulait en venir à MC. C’était évident.

Ils ont eu le temps d’arriver. A ce même endroit où ils se sont rencontrés. Ce même endroit où Zen avait l’habitude de venir, quand il ne se sentait pas bien. « Cet endroit a toujours été inspirant pour toi, si je ne me trompe pas. Une source de réflexion. Donc j’imagine que ça fait vraiment longtemps que tu n’es pas venu, étant donné comme tu es devenu encore plus stupide qu’avant. »  

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Ven 2 Mar - 14:21
Jumin & Zen

       

Zen comprenait pas vraiment pourquoi Jumin prenait cette histoire autant à cœur, parce qu’il faisait partie de la RFA ? Par considération pour lui ? Pour JaeHee ? Sûrement pour JaeHee, ça n’arrangeait sûrement monsieur le PDG que sa meilleure employée tombe en dépression. « Tu trouves pas ça un peu facile de juste dire ça ? » Il n’avait aucune idée d’à quel point c’était dur pour Zen. Il savait même pas comment se reprendre en main, en vrai.

« Tant mieux, qu’on s’attarde pas sur le sujet. » Il tenait pas vraiment à parler d’elle, ça allait l’enfoncer dans son bad et l’énerver et il n’avait pas vraiment besoin de s’énerver. « Je sais bien que tu me l’avais proposé mais... J’aime pas ça Jumin, je veux pas être ce genre de mec qui profite d’avoir des potes influents pour se faire pistonner. » Il ne voulait rien devoir à personne, encore moins à Han Jumin. « Okay, j’admets ne pas avoir assuré. »
Zen lève les yeux au ciel. « Je vois oui, et je n’aime pas ça. » Il aimait pas que Jumin accuse MC comme ça, qu’il mette tout sur son dos à elle.

Ils arrivent finalement à destination, ce même endroit où Zen aimait aller pour réfléchir -ce qu’il n’avait en effet pas fait depuis un certain temps, il ne relève pas la remarque de Jumin though, soupire juste. L’acteur plonge ses mains dans ses poches, il faisait froid en dehors de la voiture mais c’était agréable quelque part. Ça lui remettait un peu les idées en place. Il s’approche de la barrière avec un énième soupire et regarde le paysage devant lui. « Je sais pas quoi penser en fait ? Je sais pas quoi faire ? Je l’aime, enfin je crois, et si elle me demande d’arrêter ma carrière... Il faut savoir faire des compromis dans un couple non ? » Sauf qu’il était le seul a en faire.   

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Sam 3 Mar - 2:47
Jumin & Zen

       

Si, c’était facile d’arriver avec un ‘reprends toi en main’. Pourtant, même si c’était difficile à rattraper, ces histoires, il pouvait le faire simplement, ça ne devait qu’un acte, une signature, et le voila qui partait faire du mannequinat pour l’entreprise de Jumin. C’était surtout sur le plan psychologique que c’était difficile en réalité, mais, haha, c’était quoi la psychologie ? En tout cas c’était pas pour Jumin. « Et de simples excuses, tu crois que c’est quoi ? »

Il n’aimait pas la façon de penser de Zen. Par rapport à ces histoires de ‘profiter’, tout ça, il l’avait entendu il ne sait combien de fois. Si avant il s’en fichait pas mal, de tout ça, enfin, il ne connaissait pas réellement le plus jeune et il pensait même que bon, s’il voulait se débrouiller tout seul c’était son choix, là, c’était loin de lui faire ni chaud ni froid comme avant. Parce que la situation était tout de même vachement différente, on parlait plus de ‘propulsion’ vers la célébrité, mais plus, de comment dire, une aide pour éviter de sombrer dans l’alcool et la déprime pour le restant de ses jours ? « Oui, je sais. Mais t’es franchement lourd, avec cet argument là. » Parce qu’il n’avait aucun sens aux yeux de Jumin.

Descendus de la voiture, il rejoint le plus jeune derrière la barrière qui donnait vue sur le paysage, une vue toujours aussi magnifique qui valait le trajet en voiture. Il l’écouta encore parler, mais fronça les sourcils gravement, ses oreilles avaient tilté sur quelque chose. « Tu ‘crois’ ? » Il tourna la tête, presque le corps entier, face à Zen. Le toisant durement. « Tu es en train de te foutre en l’air pour une fille que tu ‘crois’ aimer ? » Il s’avance, un peu. Il était déjà assez proche et n’eût qu’un demi-pas à faire. Il est énervé. Posé mais énervé. Ce se sentait rien qu’à son vocabulaire. « Remarque, » il eu un hoquet de rire, rire dénué d’humour « elle ne doit pas t’aimer des masses non plus, pour te demander ça. » C’était blessant, il n’en avait pas conscience, mais ça l’était sûrement. Jumin, lui, il lâchait déjà Zen des yeux pour retourner face au paysage. Son ton est monté d’un décibel de trop, ça ne lui ressemblait pas. Depuis quand les histoires de quelqu’un d’autre le mettaient dans cet état ? Depuis quand lui le mettait dans cet état ? 

(c) REDBONE

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Ven 9 Mar - 21:28
Zen & Jumin

       

Il soulait, Jumin, à avoir raison et à le savoir. Ça lui donnait cette air condescendant insupportable, mais tout aussi insupportable qu’il était, il disait vrai. « Un peu trop facile aussi? » Mais il devait le faire quand même. Il devait s’excuser pour son absence -bien qu’elle sa présence soit loin d’être indispensable, il avait inquiété tout le monde et en avait conscience. « Je vais le faire quand même. Je ne peux de toute manière pas revenir comme ça comme si rien ne s’était passé. » Alors il prit son téléphone et ouvrit l’application de la RFA pour la première fois depuis ce qui lui semblait une éternité, se jura de rattraper les innombrables messages qu’il avait raté et tapa un simple : Désolé d’avoir déserté. Je suis de retour du coup.

Il était peut-être lourd avec ça, mais Jumin l’était aussi à ne pas comprendre qu’accepter son aide n’était même pas une chose qu’il envisageait. Il s’était toujours débrouillé tout seul et ça n’allait pas trop mal dans sa vie avant qu’il ne foute tout en l’air. « Bah excuse moi d’être lourd écoute. » Il savait pas quoi dire d’autre. Il savait pas quoi faire à part être désolé. La vérité, c’est qu’une petite partie de lui voulait demander si l’offre tenait toujours, mais il avait sa fierté -une fierté très mal placée, qu’il pourrait peut-être mettre de coté si il faisait un effort.

Jumin avait l’air énervé, vraiment énervé, et il lui faisait presque penser à un père en colère qui passerait un savon à son fils qui avait fait une énorme connerie. Zen ne relève rien, il laisse Jumin terminer ce qu’il a à dire. Encore une fois il a raison, il est en train de ruiner sa vie, son avenir pour une fille qu’il connait à peine, qu’il n’est pas sûr à 100% d’aimer et qui ne l’aime peut-être même pas vraiment non plus. Il le savait déjà tout ça, mais se l’entendre dire, ça le blesse plus que n’importe quoi d’autre. Il baisse le regard sous celui du plus vieux, pas disposé à lui tenir tête. « Je sais pas. Je sais plus, je suis sûr de rien mais ça fait du bien de se sentir aimé de temps en temps. » Pas aimer comme une idole ou quoi, pas être idolâtré pour son joli minois, être aimé en tant que personne. « Alors ouais, peut-être qu’elle m’aime pas et peut-être que je l’aime pas non plus, mais je suis censé faire quoi ? Rompre alors qu’elle me donne quand même l’amour que je recherche depuis… j’ai arrêté de compter tu vois. » Même pas capable de voir qu’il y avait plein de gens qui l’aimait genre la RFA ? C’était peut-être pas de l’amour romantique, mais chacun des membres lui portait une certaine affection, même Jumin. « Pourquoi tu te mets dans un état pareil par rapport à mes histoires de coeur, Jumin ? Elles ne te regardent pas. Laisse moi être un gamin en manque d’affection et continue de me prendre de haut sur le messenger. » Uniquement parce que ça lui fait bizarre de l’avoir à ses cotés, en train de s’inquiéter ? En vrai, il appréciait qu’il accorde autant d’attention, il savait pas pourquoi, mais depuis qu’il avait laissé sortir toutes ses remontrances, Zen détestait un peu moins Jumin.

(c) REDBONE

avatar
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lelzoned.forumactif.com

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

le Jeu 15 Mar - 19:54
Jumin & Zen

       

Il fallait vraiment s’appeler Zen pour être aussi borné. Il le regarda d’un œil distrait saisir son téléphone pour envoyer un ou deux messages sur la conversation qu’il ne daigna regarder. Laissant son regard errer sans but dans le paysage, lançant juste un « L’offre tient toujours. Au cas où. » Il savait la précision inutile, et il n’allait pas forcer plus que ça, mais, il n’était pas résolu à laisser le plus jeune sombrer comme ça. Alors il lui proposait au moins l’aide qu’il pouvait lui apporter – à défaut de ne pas être le genre de personne qui choisissait bien ses mots pour aider moralement.

Puis finalement, il s’est énervé. Un peu. C’était surprenant de sa part, presque impressionnant. Il a levé le ton, et son vocabulaire à déraillé. Le nombre de fois où ça arrivait se comptait sur les doigts d’une main. Alors pourquoi avec lui ? Pourquoi pour cette raison ? Les membres du RFA étaient-ils importants à ce point pour lui ? Zen y comprit ? Allez savoir. « Donc tu va continuer comme ça. » C’était bien ce qu’il lui disait, non ? « A te faire faussement ‘aimer’. Qu’est-ce que tu crois ? Elle est sûrement comme toutes les autres. A te tourner autour à cause de ton visage. » Il a eu le temps de se calmer. Mais quelque chose dans ses mots agit comme du venin. « Puis ce sera elle qui rompra, quand elle en aura marre. Ou qui ira voir quelqu’un d’autre, si elle veut te garder sous la main. » C’était le même chose que son père vivait, si on remplaçait la beauté par l’argent. Et les femmes étaient toutes les même. Il soupira. Puis leva un sourcil aux derniers mots de Zen. « Ne t’en fais pas, je continue de te prendre de haut. Tu crois que je fais quoi là ? » Il ne répond pas à l’idée que ça ne devrait pas l’énerver comme ça. Il en a conscience et ne comprend pas vraiment. Donc il fait mine d’ignorer ce point là. Bref, il n’était pas réellement tendre, Jumin, depuis quelques instants. Il était même peut-être un peu trop dur, il ne s’en rendait compte que maintenant. Mais en même temps, savoir Zen être et accepter dans ce genre de situation le… Arf. « Les gens tiennent bien plus à toi que tu ne peux le penser. Si ce n’est pas toujours de l’amour au sens où tu l’entends, c’est quand même là. » On notera le ‘toujours.’ Il soupira encore une fois, plus doucement. Il était fatigué de Zen, de s’énerver comme ça pour lui, et de la façon de penser totalement stupide de son cadet. 

(c) REDBONE

Contenu sponsorisé

Re: I hate your voice, I hate your lips, I hate how bad I wanna steal you kiss [JuZen]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum