Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Are you my sun ? [Stéphane & Deniss]

le Mer 8 Aoû - 0:38
Are you my sun ?
Stéphane & Deniss
••••

C'était l'heure de son cours journalier avec Stéphane. Et comme à chaque fois il avait hâte, tout comme le contraire.
Il était toujours euphorique à l'idée de revoir son entraîneur, après tout, il ne pouvait plus se le cacher à lui même, il l'appréciait beaucoup Stéphane, peut être même un peu trop. Mais il ne pouvait pas non plus nier la boule au ventre qui venait l'embêter à chaque fois qu'il le voyait. Il se sentait toujours fébrile et stupide quand il était à ses côtés, comme si il n'était plus maître de lui même et honnêtement il n'aimait pas ça. Il avait toujours peur de faire un faux pas ou de se ridiculiser devant lui, pire de lui faire honte. Il voulait que Stéphane soit fier de lui, alors il faisait toujours de son mieux, il se donnait toujours à fond, mais d'un autre côté le plus âgé le déstabilisait si souvent et si facilement avec un simple regard, un geste ou une parole, que c'était parfois difficile de ne pas se planter devant lui. Et quelque part, il avait l'impression que Stéphane s'en amusait, qu'il se rendait compte de l'effet qu'il avait sur lui, et qu'il ne se gênait pas pour s'en servir à ses dépends. Et ça le rendait aussi honteux qu'en colère. Est ce qu'il était si transparent que ça ? Est ce que son entraîneur était obligé de se jouer de lui comme ça ? Comme pour lui donner de l'espoir ? Il soupira. Pourquoi il se prenait toujours la tête avant d'aller voir Stéphane. Il devait penser entraînement et patinage, rien d'autre.

Assis, il enfila ses patins avant de se diriger rapidement sur la glace pour faire quelques échauffements avant l'arrivée de Lambiel. A peine posa t-il ses lames sur la glace qu'il se sentit tout de suite un peu mieux. Elle avait toujours un effet apaisant sur lui. Alors sans ne penser à plus rien, il commença doucement à patiner. Il savait que ce petit moment de paix n'allait pas durer alors il voulait en profiter un maximum, accélérant le pas au passage.

Puis il entendit une voix l'appeler, lui disant de continuer à faire ce qu'il faisait pendant que lui se préparait. Il était là. Et il ne pouvait pas s'empêcher de lui jeter un coup d’œil à la dérobée, essayant d'être discret. Et bonjour la discrétion quand la dernière pensée qui le traversa était qu'il était vachement beau quand même avant de se manger la barrière de démarcation entre la glace et les gradins.


••••

by Wiise
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum